Maxi Verte – Troisième jour

Les coucous chantent, il est temps de se réveiller (j’aurais rarement entendu autant de coucou d’ailleurs).
Le café coule déjà, les tartines sont déjà bien beurrées et presque digérées pour certains, il est temps de se poser la question existentielle, sur quel parcours je vais aujourd’hui.

Bon les cuisses commencent a bien tirer, les bières vides a s’entasser (aucun rapport mais pour la rime) mais perso je me sens en bonne forme, on va faire du gros aujourd’hui.

Du coup, une fois que les tergiversations des deux frères EDF aient cessés sur la stratégie de staff technique a adopter (vu que le parcours présentait beaucoup de dénivelé, et donc vidant plus rapidement leurs électrons) nous voilà partis sur le 70 km.

Nous partons d’une autre base que les deux jours précédent, c’est Meymac, nouveau lieu, nouvel environnement.

Bon les organisateurs ont craqués complet, en nous calant un démarrage direct pendant 4 km sur une pente à 10 % de moyenne !
Ceci ayant probablement pour but de séparer le bon grain de l’ivraie (ou les musculaires des VAE ?) ou tout simplement d’étaler le grand nombre de participants.

Le reste est assez intéressant, de bonnes descentes bien fun, assez peu de routes finalement sur ce parcours, on s’est fait plaisir, un passage en hauteur sur le Mont Bessou pour admirer le paysage (un peu voilé, et il commençait a cailler finalement) et prendre le dernier ravito, histoire de se charger un peu le bide pour mieux descendre et 10 min plus tard hop l’arrivée.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Sorties VTT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.